Catégories

Adhésion

Choiseul Africa Business Forum 2021

Importante participation d’une délégation de la CAPC 

Dans le cadre de ses actions visant la promotion du marché algérienne à l’international et la coopération économique, une délégation de la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen composée de 20 chefs d’entreprise de divers secteurs et de Présidents de bureaux, conduite par le président Mohamed Sami Agli, a pris part les 24 et 25 novembre au « Choiseul Africa Business Forum » (CABF2121) qui a vu la participation de 50 pays africains.

Outre ses prises de parole à l’occasion de cet événement, le président de la CAPC a eu d’intenses échanges avec des ministres africains, des président et représentant d’organisations patronales, des chefs d’entreprises, ….

Pour la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen, Choiseul Africa Business Forum est un espace de lobbying et un lieu de rencontres interactives et un espace d’échange et de contacts opérationnels pour porter l’image de l’Algérie, porter la dynamique économique insufflée par les autorités du pays et faire ainsi la promotion des opportunités de partenariat avec le marché algérien

  • INTERVENTIONS ET PRISE DE PAROLE DU PRESIDENT :

Messages de M. Mohamed Sami Agli

  • L’Algérie est un pays ouvert et résolument engagé dans de profondes réformes économiques dans le but d’instaurer un climat des affaires attractif, stable et transparent et une gouvernance de l’administration économique pour faciliter l’acte d’investir.

  • Cette vision est portée par les plus hautes du pays et le cap est donné pour bâtir une économie forte et diversifiée porté par l’entreprise.

  • L’Algérie offre une base solide aux investisseurs étrangers de par ses forts facteurs de compétitivité : Stabilité politique, stabilité juridique, économie ouverte résolument engagée dans la diversification, un secteur privé dynamique, une infrastructure de base de pointe, etc…

  • L’Algérie offre :

  • Un marché solvable avec plus de 45 Millions d’habitants

  • Des marchés internationaux, notamment africains, de proximités accessibles à moindre coût

  • Un tissu économique de plus de 2 millions d’entreprises de toutes tailles, parmi elles de plus en plus de champions de classe internationale,

  • Un vaste territoire pouvant accueillir toutes sortes d’industries,

  • Une position géographique enviable, au cœur même de cette immense espace économique Eurafricain en construction

  • Une capacité logistique aussi bien terrestre que maritime et aérienne en cours d’extension et de modernisation

  • Une Diaspora qui compte des dizaines de milliers d’experts, chercheurs, cadres dirigeants et entrepreneurs dans tous les secteurs que j’ai cités

  • Les réformes économiques engagées par l’Algérie et les défis de notre économie pour l’année 2021 et celles qui suivront constituent de véritables « Opportunités » pour l’investissement dans notre pays dans tous les secteurs économiques :

  • L’agriculture et l’agro-industrie, notamment le BIO

  • Plusieurs filières industrielles de transformation

  • L’industrie manufacturière exportatrice

  • L’industrie minière extractive qui est appelée à devenir l’une des plus importantes au monde. Le sous-sol algérien regorge de minerais en tous genres,

  • La chimie et la pétrochimie

  • Les énergies renouvelables

  • L’industrie digitale

  • Le tourisme, la formation, etc.

  • Le secteur des services

  • A propos de la coopération avec l’Afrique :

Le président de la CAPC, Mohamed Sami Agli a plaidé pour que :

  • L’Afrique soit considérée et perçue comme un partenaire à part entière ou la co-production et le co-développement soient les maitre-mots.

  • Une véritable coopération euro-africaine passe obligatoirement par un partenariat basé sur le respect mutuel, la confiance et l’égalité.

  • L’Algérie ne veut pas être « un grand bazar » pour l’Europe mais un partenaire économique à part entière. Nous avons une économie en plein mutation qui s’ouvre sur le monde et qui offre aux entreprises du monde d’importantes opportunités de partenariat. Nous souhaitons développer nos capacités de production, améliorer nos produits et réaliser un niveau d’intégration qui nous permettra de nous intégrer à l’économie mondiale.

  • A ce titre, il y a lieu de densifier les échanges et les contacts appuyés par des cadres institutionnels et des mécanismes permanents de consultations et d’échanges d’informations sur les réalisations, les expériences, les attentes et les ambitions.

  • La construction d’un espace euro-africain prospère implique également l’implication des organisations patronales à travers la mise en place de cadres permanents de dialogues (Comités mixtes, Conseils d’affaires, …) au profit des Communautés d’affaires.

  • Les diasporas sont à valoriser également en raison de leur rôle déterminant dans la coopération économique, scientifique et culturelle mais aussi du lien humain irremplaçable qu’elles peuvent constituer entre les nations

  • Personnalités rencontrées par le président de la CAPC

En marge du Choiseul Africa Business Forum, le président de la CAPC, M. Mohamed Sami Agli a eu plusieurs réunions de travail et d’échanges avec notamment :

  • Le Ministre Mauritanien de l’Economie et de la Promotion de la Production M. Ousmane Mamadou Kane. Un moment fort durant lequel les deux parties ont réaffirmé leur volonté à renforcer la coopération économique entre les entreprises des deux pays. Le Ministre Mauritanien a exprimé sa disponibilité et son ouverture totale à davantage de contacts et rencontres d’affaires pour permettre aux communautés d’affaires des deux pays de se connaitre davantage et d’identifier, ainsi, des opportunités d’affaires. M. Agli a exprimé la disponibilité de la CAPC à œuvrer à promouvoir la coopération algéro-mauritanienne. La création d’un Conseil d’affaires entre les deux pays offre, dans ce cadre, un espace idoine pour construire ce partenariat d’exception.

  • Le Directrice Général de l’Agence de Promotion de l’Investissement de Mauritanie (APIM), Mme Aîssata Lam. Mme Lam a exprimé, à l’occasion d’une réunion de travail, sa totale disponibilité et sa volonté à travailler davantage avec l’Algérie. à ce titre à la lumière des échanges et propositions du président M. Mohamed Sami Agli, les deux parties ont convenu l’organisation de rencontres économiques à Alger et à Nouakchott au courant du premier semestre 2022.

 

  • Le Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), M. Jean-Marie Achack. Les deux parties ont longuement échangé sur les opportunités de coopération entre les entreprises algérienne et ivoiriennes. Les deux organisations ont confirmé leur partenariat institutionnel conclu déjà en 2018 et projettent de passer à une étape supérieure qui se veut concrète à travers la création d’un Conseil d’Affaires algéro-Ivoirien. Cette action sera de nature à consolider la coopération en offrant un espace permanent aux opérateurs économiques pour identifier ensemble des opportunités de coopération directe.

 

  • Le Vice-président de l’organisation patronale italienne, la Confindustria M. Ruggero Arico. A l’occasion de cette rencontre, les deux parties ont notamment plaidé pour la redynamisation de la coopération institutionnelle mais également économique entre les entreprises Algériennes et italiennes. A ce titre, le cap est donné pour l’organisation de rencontres et forum d’affaires au courant des prochaines semaines.