Catégories

Adhésion

Une délégation de la CAPC reçue par le Premier Ministre, Aïmene Benabderrahmane

A l’invitation du Premier Ministre, Aïmene Benabderrahmane, une délégation de la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen conduite par le président, Mohamed Sami Agli, a été reçue jeudi 22 avril 2022 par le Chef de l’Exécutif.

La délégation de la CAPC est composée des présidents des Commissions de l’Industrie, du numérique, de l’emballage et des relations entre l’université et entreprise.

Cette réunion qui rentre dans le cadre de rencontres de concertation entre le Gouvernement et les partenaires économiques a été une occasion pour la délégation de la CAPC de faire part au Premier Ministre des déférentes études et réflexions réalisé ces derniers mois notamment les 62 propositions, le livre blanc, la transition énergétique, la sécurité alimentaires, le foncier et l’investissement.

A travers ces documents, la CAPC exprime son engagement et sa volonté à être un acteur actif est responsable dans le processus d’édification de l’économie nationale, une économie qu’elle souhaite ouverte et diversifié qui évolue dans un cadre réglementaire transparent et stable et un environnement des affaires qui facilite et encourage l’acte d’investir.

La délégation de la CAPC sous la conduite du Président a, également, fait part au Chef de l’Exécutif des préoccupations des opérateurs économiques et leurs attentes en matière de réformes bancaire et financière, le foncier industriel, la promotion des exportations, la pression fiscale, le nouveau code de l’investissement et l’informel qui constitue un véritable frein à la relance de l’économie nationale.

Pour la Confédération Algérienne du Patronat Citoyen qui se félicite de l’ouverture des autorités aux opérateurs économiques, la volonté politique d’engager le pays sur la voie d’une véritable relance économique implique la nécessité absolue de prendre en charge les blocages qui freinent l’investissement, notamment les blocages inhérents au foncier industriel, au financement, à la fiscalité, à l’instabilité juridique et à la bureaucratie.

Lire le communiqué de presse de la CAPC

Lire la revue de presse

Communiqué du Premier Ministère

Le Premier Ministre Aïmene Benabderrahmane a reçu jeudi à Alger une délégation de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) conduite par M. Sami Agli et comprenant les présidents des commissions de l’Industrie, du numérique, de l’emballage et des relations entre l’université et entreprise, indique un communiqué des services du Premier ministre.

M.Benabderrahmane a entendu au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée au Palais du Gouvernement, dans le cadre de la série de consultations avec les opérateurs et les partenaires économiques, »aux préoccupations des opérateurs qui ont affirmé leur volonté à soutenir les orientations de l’Exécutif dans la création de la richesse, des postes d’emplois et leur disposition à améliorer le pouvoir d’achat du citoyen », précise t-on.

Lors de cette rencontre, poursuit la même source, les deux parties ont passé en revue tous les ateliers ouverts par l’Exécutif dans le cadre de la concrétisation du programme du président de la République. Ce programme comprend les ateliers relatifs à l’instauration de conditions favorables pour la relance économique à travers le soutien de la production nationale, atteindre la sécurité alimentaire et hisser d’avantage les taux d’intégration dans la chaine mondiale des valeurs, permettant à l’Algérie de renforcer sa position en tant qu’acteur régional.

Les deux parties ont par ailleurs évoqué la révision des textes régissant l’acte d’investir, ainsi que l’accompagnement des entreprises dans un climat d’affaires sain et transparent conformément à une approche de concertation globale permettant de bâtir une économie forte et diversifiée, ajoute t-on de même source.

Les discussions ont porté également sur les voies permettant d’intégrer les activités informelles dans les circuits légaux de l’économie.

Enfin, le Premier ministre a insisté sur la nécessité d’accompagner les entreprises et satisfaire leurs besoins en foncier industriel, précise t-on.

 

Laisser un commentaire